Articles & Publications Tous les Articles

Pygmées, Maitres du temps

Auteur : - Victor Bissengué) Publié le : 10 Jul 2014




     Pygmées, Maîtres du temps «Nous autres, les Akwa, nous autres, nous sommes petits, petits, nous sommes petits entre les petits. Mais nous sommes les "Hommes", les maîtres du temps, les maîtres de la terre, les maîtres de tout. Ceux qui ne veulent pas croire, que Tox les écrase et leur ferme les portes du Dan». R.P. Trilles, Les Pygmées de la forêt équatoriale, 1932, 25



Une photo de la rencontre à Paris dans leur chambre d'hôtel (à l'occasion d'une tournée en Europe, 1997) *

Les Pygmées ont longtemps hanté les esprits, subjugué les spécialistes et les populations qui se différencient. Pour certains, il s'agirait d'êtres imaginaires ou surnaturels, d'animaux, de nains, d'autres encore nient leur existence. Pourtant, ce sont bien des hommes dotés de toutes les capacités qui les élèvent, comme tout autre, au-dessus de l'animal, et les connaissances dont ils font preuve notamment dans les domaines de la biomédecine, de la zoologie, de la cosmogonie, les placent parmi les experts.

L'existence des Pygmées est attestée depuis l'Antiquité. Pour les Egyptiens, ils n'étaient pas des figures légendaires, mais bien des petits hommes qu'ils représentaient sur les bas-reliefs. D'un autre côté, ils faisaient la différence entre les nains pathologiques, brachymorphes et les Pygmées.
Un témoignage éclairant sur les Pygmées existe, et date de 2400 ans environ A.C. Pourtant, il a fallu quarante siècles pour que des données soient portées à la connaissance du public - ce qu'on peut lire encore aujourd'hui dans le texte gravé sur la tombe de Hirkhouf, prince d'Eléphantine (Assouan) - Mérenré 1er, qui avait commandité quatre expéditions placées sous la direction de Hirkhouf, mourut avant la fin de la dernière, menée plus au sud de la Nubie. Le jeune Néferkaré, connu aussi sous le nom de Pépi II, reçut le message de Hirkhouf et répondit aussitôt. C'est avec allégresse et force recommandations que le jeune pharaon demanda à Hirkhouf de faire venir le Pygmée, cet hôte extraordinaire, le «danseur de Dieu», à la cour royale de Memphis.
De retour de l'expédition vers le «Pays des arbres, le Pays des esprits», Hirkhouf ramena un Pygmée qu'il présenta alors à Pépi II, le nouveau pharaon de l'Ancien-Empire, ce qui lui valut beaucoup de récompenses et de faveurs.